assurance

Rouler sur la chaussée sans assurance est interdit par la loi. Or, nombreux sont les conducteurs de deux-roues qui passent au statut de motard résilié. Recourir à un comparateur d’assurance permet de retrouver les prestataires qui proposent les meilleures garanties à des prix attractifs. Le but est de se protéger au maximum des éventuels risques sans devoir payer le prix fort. Les causes de la résiliation par les assureurs sont le non-paiement de la prime 10 jours après son échéance, la fausse déclaration ou l’omission, la résiliation après un sinistre et l’aggravation du risque.

L’aggravation du risque, une des raisons de l’assurance moto résiliée

Dans la plupart des cas, l’assuré se retrouve avec une assurance moto résiliée quand il y a aggravation du risque. En effet, cette situation incite la compagnie d’assurance à augmenter la prime d’assurance. C’est notamment le cas lorsque l’assuré change de domicile et qu’à son nouveau logement, il n’a pas d’endroit fermé pour laisser sa moto le soir. Le fait de laisser l’engin en pleine rue à la merci des voleurs et autres auteurs de divers actes de vandalisme constitue un grand risque. De même, un changement de régime matrimonial peut être un risque pour l’assuré. En passant du statut de marié à célibataire, le conducteur de la moto ne se soucie plus de mettre sa vie en danger.

Les prêts répétés de la moto

Prêter son deux-roues à diverses occasions s’avère un autre facteur de risque qui entraîne l’assureur à résilier une assurance moto. Les tierces personnes qui vont rouler avec l’engin ne vont pas toujours en prendre soin, comme le ferait le propriétaire.

Obligation de l’assuré

L’assuré ayant souscrit chez assurance moto résilié chez Etre-assure.fr doit toujours informer son assureur de tout changement afin de tenir à jour les diverses informations fournies à la souscription du contrat.

Un contrôle technique des motos et scooters à partir de 2022

La directive européenne prévoit d’obliger les deux-roues et les trois-roues motorisés à un contrôle technique à partir de 2022. Cette nouvelle mesure vise notamment la réduction de la pollution sonore, la diminution du taux d’accident sur les routes et les émissions de gaz carboniques. L’application de cette mesure n’a pas encore été approuvée compte tenu du fait que les motards sont montés au créneau. Ils pensent que cette mesure est inutile en France. Selon eux, les accidents des deux-roues sont dus à une prise de risque fou, à un excès de vitesse et à un défaut des infrastructures routières. L’application de cette mesure attend le feu vert du Parlement Européen. De même, la Commission Européenne doit encore procéder à la révision de la directive selon que les dérogations aient été autorisées ou pas.

L’engagement des motards en cas d’adoption de la mesure

L’application de ce dispositif implique que les deux-roues de plus de 125cc devront faire un check-up complet tous les deux ans. De même, un contrôle technique est toujours de mise au cas où le scooter ou la moto, est remis en vente. Dans tous les cas, les conducteurs de ces engins seront ainsi assurés de bien entretenir leur machine pour éviter de se retrouver avec une assurance moto résilié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.