Noa Khamallah

Malgré la crise du COVID-19, l’année 2020 sera marquée par une croissance de la mobilité électrique en Europe. Cette croissance s’explique par la volonté de l’Union européenne de réduire les émissions de CO2. Ainsi, elle a mis en place des normes strictes et des investissements dans la production de batteries de voitures électriques. Chaque jour, il y a de nouveaux investissements, mais quelles sont les tendances vraiment importantes à surveiller ?

Le public, sera-t-il sensible aux véhicules électriques ?

Noa KhamallahCela peut sembler évident, mais la première grande tendance à surveiller en 2020 est l’acceptation des véhicules électriques par le grand public, note Noa K. Pour cela, il est nécessaire de se demander si ce dernier considère la mobilité électrique comme quelque chose de réaliste pour eux ?

La sensibilisation du public est un élément fondamental du passage à l’électricité – les gens doivent d’abord savoir, puis accepter, et ensuite devenir eux-mêmes des utilisateurs. Une des principales tendances à surveiller est la manière dont les véhicules électriques (VE) sont perçus comme des véhicules courants et une option de transport de masse.

Cependant, l’un des moyens de sensibilisation, notamment du grand public, est la disponibilité des produits de consommation et les campagnes de marketing autour de ces produits, etc. Ce qui nous amène à la question de la disponibilité.

Y aura-t-il assez de véhicules électriques sur le marché ?

L’année 2020 est considérée par bon nombre de spécialistes de la mobilité électrique comme celle de la voiture électrique. Cette tendance est marquée par l’entrée en vigueur des normes européennes en matière de CO2 en janvier 2020. Cette année, la flotte mondiale de VE devrait passer à 10 millions, avec 800 000 unités vendues en Europe, selon Bloomberg New Energy Finance. Cette tendance devrait s’accentuer même s’il reste encore quelques étapes à franchir, comme la réduction du délai entre la commande et la livraison.
Et avec tous ces nouveaux VE sur la route, on peut s’interroger sur les options de recharge disponibles….

Qu’en est-il des infrastructures ?

Noa KhamallahNous constatons une évolution des bornes de recharge publiques sur les autoroutes et dans les lieux publics (centres commerciaux, les gymnases) et sur les lieux de travail, etc. L’objectif des concessionnaires automobiles et des pouvoirs publics est d’augmenter les centres de recharge. Car si les gens doivent attendre dans de longues files pour recharger leur véhicule, c’est dissuasif.

Comment offrir une expérience utilisateur exceptionnelle ?

Le chargement ultrarapide était le mot à la mode en 2019, et l’expérience client (UX) semble être la priorité en 2020. Pour une expérience client réussie, le processus d’enregistrement doit être clair avec un numéro d’assistance et un chargeur qui fonctionnent correctement.
À quoi ressemblera l’environnement concurrentiel dans les années à venir ?
Actuellement, il existe un grand nombre d’entreprises sur le marché de la mobilité électrique. Ce qui conduira à des fusions et acquisitions où les gros acteurs de VE vont acquérir les petites sociétés. Cette concurrence permettra également de créer des normes, de la fiabilité et d’apporter une cohérence et des ressources à l’industrie.

De toutes les choses qui se passeront dans le domaine de la mobilité électrique en 2020, ce sont les principales tendances auxquelles nous serons le plus attentif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.